Bruno-Élisée Leclerc, prêtre

Venu de Kamouraska, Monsieur Leclerc est curé d'Hébertville de 1875 à 1891. C'est lui qui entreprend de mettre en chantier en 1879, la première église en pierre de la région du Lac-Saint-Jean.

La chapelle commencée à construire en 1854 et inaugurée en 1857 sur la colline est devenue désuète et trop petite pour la population sans cesse grandissante, près de 3000 personnes sont recensées sur le territoire d'Hébertville.

Avec des plans signés par David Ouellet, architecte de Québec, M. le curé et l'assemblée des syndics de la Fabrique présentent une requête à l'évêque de Chicoutimi: Mgr. Dominique Racine qui autorise par décret canonique la construction d'un nouveau temple.

Les travaux commencent à l'automne de 1879 et dureront plus de 2 ans donc, on bâtit par dessus la chapelle existante afin de ne pas empêcher l'exercice du culte. Ce vieux bâtiment sera démoli lorsque l'église sera couverte.

Bruno-Élisée Leclerc se révèle un chef de chantier efficace, motivateur et dans ses sermons, il exhorte les paroissiens à apporter des billots de pins, les encourage à transporter la pierre qui provient de la rivière Ouiatchouan à Val-Jalbert.

Lorsque le financement fait défaut, il va lui-même à Québec dans les institutions prêteuses pour demander de l'argent.

M. Leclerc connaîtra le grand bonheur d'inaugurer l'église qui n'est pas finie à l'intérieur et qu'on ne peut pas utiliser l'hiver parce que trop difficile à chauffer. Les messes avaient lieu dans la sacristie adjacente qui était construite depuis 1875.

Résumé : Hélène Girard