Louis Gagnon, prêtre

Curé d'Hébertville entre 1914 et 1929, c'est lui qui prend en mains la finition intérieure de l'église. Avec des plans de l'architecte Joseph-Pierre Ouellet, il fait élever les murs en plâtre, achète 3 autels: un maître autel et 2 plus petits dédiés à la Vierge et à Saint-Joseph de même que des stations de chemin de croix. Coût du projet, 37500$

Avec le Conseil de Fabrique, il achète 3 cloches de la Maison Paccard en France et un orgue Casavant de Saint-Hyacinthe.

1916 : une rencontre avec le peintre québécois Charles Huot le convainc de commander 7 toiles pour décorer les corniches du chœur.

1925 : membre du comité régional qui œuvre pour élever un monument en l'honneur du Curé Hébert, le fondateur, et des pionniers.

1926 : Le monument Hébert est inauguré le 6 juillet et est situé sur les terrains de la maison Rémi Hudon.

Résumé : Hélène Girard