Prix d'excellence du conseil du patrimoine religieux

Vendredi 30 Novembre 2018 -

Le jury des Prix d’excellence du Conseil du patrimoine religieux a décerné la Mention spéciale à la Fabrique Notre-Dame de l’Assomption pour la restauration de l’église. Cette cérémonie a eu lieu le 9 novembre dernier à la chapelle du monastère des Ursulines, à Trois-Rivières. Depuis 2013, le Conseil du patrimoine religieux du Québec récompense chaque année, par l’intermédiaire des Prix d’excellence, des réalisations remarquables qui témoignent de l’engagement, de l’innovation et de la passion des Québécois pour leur patrimoine religieux. Le projet de restauration de l’église a été initié en 2007 et a pris son envol en 2012 avec la collaboration du Conseil du patrimoine religieux du Québec. Sur un investissement de 638 000 $, le comité de l’encan a recueilli 212 000 $ pour assurer la part financière du milieu. Ce qui représente un montant important pour une petite municipalité de 2 485 personnes. La Mention spéciale du jury des Prix d’excellence souligne d’ailleurs l’implication de la communauté dans la réalisation du projet. La valeur patrimoniale de l'église a fait l'objet d'une évaluation effectuée en 2003 par le ministère de la Culture et des Communications et la Fondation du patrimoine religieux du Québec qui a accordé à l'église la cote B « exceptionnelle » dans la hiérarchisation régionale de l’Inventaire des lieux de culte du Québec. Afin de préserver les acquis, d’améliorer la santé du bâtiment et d’assurer la conservation de l’église, les problèmes de base ont été corrigés : consolidation de la structure, restauration de la maçonnerie, isolation et ventilation des entretoits, infiltrations d’eau, interventions au clocher et au toit de la sacristie, restauration des fenêtres, réparation des finis intérieurs. Le projet de restauration de l’église a impliqué directement les gens d’Hébertville en les sollicitant à participer aux encans annuels de la Fabrique afin de fournir la part du milieu. Chaque encan rapporte entre 20 000 $ et 40 000 $. Les encans sont parrainés bénévolement par des personnalités du milieu, des propriétaires d’entreprises, des organismes communautaires qui s’impliquent dans l’organisation et la promotion de l’activité. L’encan rassemble des gens de tous âges et conditions et sensibilise la population à l’importance de conserver l’église du village. Le projet de restauration a donné l’occasion à la Fabrique de faire connaître l’histoire et l’importance de l’église dans la région. Il a permis de faire prendre conscience à la communauté hébertvilloise de son devoir historique de restaurer et de conserver son temple, le premier érigé au Lac-Saint-Jean. Il a aussi contribué à ce que la population réalise la beauté et la valeur de son architecture. La restauration de cette magnifique église qui est une fierté collective pour Hébertville a reposé sur l’implication de toute la population. Le succès de ces levées de fonds, est dû à l’attachement des Hébert- villois à leur église, à leur fierté de la conserver, de l’entretenir et de l’embellir. C’est une marque de respect pour les ancêtres qui l’ont bâtie afin de la léguer aux générations présentes et futures.

 

d'actualités

Retour